blogue

post image

10 Choses à Préciser au Début d'une Relation d'Affaires

<p>Vous venez de dénicher un nouveau client? Génial! Mais avez-vous pensé à lui fournir toutes les informations utiles sur votre mode de fonctionnement?</p> <p>Ce n’est pas parce qu’on est travailleur autonome qu’on n’a pas de structure à respecter. Votre client ne doit pas penser qu’il vous payera quand bon lui semble ou qu’il peut vous appeler à toute heure du jour, non plus. Lorsqu’on amorce une relation d’affaires avec un nouveau client, il est bon de lui donner nos procédures afin d’éviter toute ambiguïté et de lancer la relation sur de bonnes bases.</p> <p>Voici un petit résumé des informations à donner lors d’une première rencontre :</p> <p><strong>1. Votre tarif<br> </strong>Cela va de soi! Peu de clients vous commanderont du travail sans savoir combien cela va leur coûter.</p> <p><strong>2. Vos tarifs spéciaux</strong><br> Préciser à vos nouveaux clients tous vos tarifs spéciaux : travail commandé en urgence, travail de soir ou de fin de semaine, support téléphonique, etc.</p> <p><strong>3. Ce qu’inclut votre tarif<br> </strong>Les corrections ne sont pas incluses dans votre prix? Mentionnez-le d’abord. Vous facturez les rencontres, les consultations au téléphone? Précisez-le aussi.</p> <p><strong>4. Votre méthode de facturation<br> </strong>Vous facturez après chaque mandat? Vous envoyez la facture une fois par mois, au début du mois? Vous fonctionnez avec une banque d’heures prépayée? Indiquez-le.</p> <p><strong>5. Vos délais de paiement<br> </strong>Les délais de paiement habituels sont de 30 jours, mais les clients qui sont peu habitués à faire affaire avec des fournisseurs ne le savent pas toujours. Il est bon de mettre les choses au clair au départ. Spécifiez aussi si vous facturez des frais de retard.</p> <p><strong>6. Le type de paiement accepté<br> </strong>Vous préférez les dépôts directs, les chèques ou encore le paiement par Stripe ou PayPal, mentionnez-le à votre nouveau client.</p> <p><strong>7. Vos forfaits, vos rabais<br> </strong>Vous offrez un rabais si vos clients payent en moins de 10 jours? Vous proposez des forfaits pour le travail à long terme ou le gros volume? On le précise!</p> <p><strong>8. Vos heures de bureau<br> </strong>Alors que beaucoup de travailleurs automnes profitent de la flexibilité d’horaire pour travailler quand bon leur semble, d’autres ont des horaires de bureau fixes. Si c’est votre cas, mentionnez à votre client quand vous êtes disponible pour lui répondre. Ça lui évitera d’être impatient lorsqu’il tentera de vous rejoindre.</p> <p><strong>9. Vos congés<br> </strong>Pour une relation à long terme, mentionnez vos congés à l’avance afin que votre client puisse se préparer. Si vous prenez une semaine pendant le congé des fêtes et deux semaines en août, votre client pourra savoir à quoi s’attendre. Vous ne travaillez jamais le vendredi? Signalez-le aussi.</p> <p><strong>10. Votre méthode de communication privilégiée<br> </strong>Vous préférez fonctionner par courriel pour ne pas être dérangé à tout bout de champ ou encore vous favorisez les contacts de vive voix pour mieux saisir les besoins de votre client? Il est bon d’en faire part dès le début à vos clients.</p> <p>Tout ceci n’est que quelques indications qui permettent d’éviter les malentendus avec vos clients. S’ils savent à l’avance à quoi s’en tenir, ils n’auront pas de mauvaises surprises.<br> Ces précisions peuvent aussi sécuriser un client qui fait affaire avec un travailleur automne pour la première fois, car cela fait preuve&nbsp;du sérieux de votre entreprise.</p> <p>Bonne facturation!</p>

Marilyn Préfontaine