blogue

post image

10 Façons de Trouver de Nouveaux Mandats!

<p>Ah la prospection!&nbsp; Il s’agit souvent de la partie la plus difficile et la moins aimée des travailleurs autonomes. Pourtant essentielle, la démarche pour trouver de nouveaux clients est fréquemment semée d’embûches. Voici 10 façons de prospecter qui pourront vous aider à dénicher de nouveaux contrats!</p> <ol> <li><strong>Téléphone<br> </strong>La bonne vieille méthode! A-t-elle encore sa place? Tout dépend de votre type de clientèle. Sélectionnez quelques entreprises qui pourraient nécessiter vos services et faites votre pitch à la bonne personne. Il faut toutefois s’armer de courage!</li> </ol> <ol start="2"> <li><strong>Vos clients actuels<br> </strong>Lorsque vous êtes à la recherche de nouveaux mandats, faites-le savoir à vos clients réguliers. Demandez-leur s’ils connaissent d’autres entreprises qui pourraient avoir besoin du même service. S’ils sont satisfaits de votre travail, ils se feront un plaisir de partager vos coordonnées.</li> <li><strong>Vos anciens clients<br> </strong>Un client ne vous a pas donné de mandats depuis longtemps? N’hésitez pas à le contacter, ne serait-ce que pour prendre de ses nouvelles ou donner des vôtres. Vous lui rappellerez votre existence et il repensera certainement à vous lorsque l’occasion se présentera.</li> <li><strong>Ex-patrons et ex-collègues<br> </strong>Vous avez probablement tâté le marché du travail avant de vous lancer à votre compte. Vos anciens collègues et anciens directeurs peuvent s’avérer d’excellentes ressources. Ils évoluent probablement dans votre secteur d’activité et ils connaissent votre façon de travailler. Ils peuvent vous référer ou même vous offrir des contrats à la pige.</li> <li><strong>Votre entourage<br> </strong>Il ne faut pas sous-estimer le beau-frère du voisin ou la cousine de votre ami! Parlez de vos recherches aux gens de votre cercle&nbsp;: famille, amis, voisins et le message se rendra peut-être aux oreilles d’un intéressé.</li> </ol> <ol start="6"> <li><strong>5 à 7 et rencontres de réseautage<br> </strong>Une erreur à ne pas faire lorsqu’on est auto-entrepreneur&nbsp;: s’isoler. On a parfois l’impression d’être auto-suffisant et de ne plus avoir besoin des autres. Les contacts en personne demeurent un tremplin incroyable. Les gens seront certainement plus enclins à donner un contrat à une personne qu’ils ont déjà rencontrée plutôt qu’à un parfait inconnu. Vérifier auprès de la chambre de commerce (ou jeune chambre) de votre région. Il existe aussi une foule d’autres regroupements de gens d’affaires.</li> </ol> <ol start="7"> <li><strong>Sites d’offres d’emploi ou pour pigistes<br> </strong>Il est pertinent de créer un profil sur les différents sites dédiés aux pigistes, mais aussi d’y consulter les offres de mandats régulièrement.</li> <li><strong>Les réseaux sociaux<br> </strong>Si vos réseaux comptent des gens d’influence ou des dirigeants d’entreprises, établissez un contact avec eux pour voir s’il y aurait ouverture de leur côté. Vérifiez aussi les fils d’actualité, on y trouve souvent des offres de contrats qui n’apparaissent pas ailleurs!</li> </ol> <ol start="9"> <li><strong>Association professionnelle<br> </strong>Devenir membre de votre association professionnelle permet aussi d’élargir votre réseau de contacts et d’avoir accès à des rencontres, des formations et des offres de mandats en plus d’apparaître dans le bottin des membres.</li> <li><strong>Partenaires<br> </strong>Au lieu de voir les autres travailleurs autonomes du même domaine que vous comme des compétiteurs, essayez plutôt de vous créer un réseau solide. Peut-être que certains d’entre eux sont débordés et aimeraient déléguer quelques contrats? Vous pourriez alors faire de même en période chargée ou lui confier du travail pendant vos vacances. Pensez aussi aux autres pigistes qui font des emplois complémentaires. Un graphiste peut parfois avoir besoin d’un rédacteur sous la main et un rédacteur, d’un traducteur!Bonne facturation!</li> </ol>

Marilyn Préfontaine