blogue

post image

Au Secours! Mes Clients Ne Payent Pas…

<p><span style="font-weight: 400;">D’abord, rassurez-vous, vous n’êtes pas seul dans cette situation. Il s’agit d’ailleurs de l’irritant numéro un chez les pigistes&nbsp;: se faire payer! Ne pouvant compter sur un salaire fixe, notre niveau de stress augmente à mesure que notre compte en banque lui, baisse dramatiquement. </span></p> <p><span style="font-weight: 400;">Avant tout, avez-vous mis en application les </span><a href="https://www.momenteo.com/fr/blogue/9-trucs-pour-se-faire-payer-temps" target="_blank"><span style="font-weight: 400;">9 trucs pour se faire payer à temps </span></a><span style="font-weight: 400;">? Oui, et malgré toutes ces précautions, votre client tarde à vous payer? On vous aiguille sur la marche à suivre.</span></p> <h3><b>1. Effectuer des rappels constants</b></h3> <p><span style="font-weight: 400;">On craint parfois de déranger si on relance notre client plusieurs fois, mais on ne doit pas lâcher le morceau. Dès la première journée de retard, on effectue un petit rappel amical. On ne monte pas sur nos grands chevaux pour autant, le chèque est peut-être déjà dans la poste après tout. Au moins, on sera rassuré et notre client verra qu’on ne prend pas les paiements à la légère. On laisse passer quelques jours, puis on revient à la charge avec un second rappel et on le relance tous les 14 jours environ. </span><span style="font-weight: 400;"><br> </span></p> <h3>2. Demeurer inflexible</h3> <p><span style="font-weight: 400;">Le client vous sert une multitude d’excuses pour justifier ses retards? N’entrez pas dans son jeu! Rappelez-lui que vous êtes pigiste et que le paiement de ces factures est votre gagne-pain. Précisez-lui que le travail convenu a été livré et que vous devez être payé. N’hésitez pas à mettre en application les mesures que vous avez déterminées pour les retards, comme facturer des intérêts. Ne permettez aucun passe-droit, car vous vous exposerez à ce que le problème se répète.</span></p> <h3>3. Refusez tout nouveau mandat</h3> <p><span style="font-weight: 400;">Vous n’avez toujours pas été payé et votre client souhaite que vous commenciez un nouveau travail pour lui? Déclinez tant que vous n’avez pas touché votre dû. Vous aviez déjà commencé un nouveau contrat pour lui, cessez immédiatement et indiquez-en-lui la raison. C’est drastique, mais ça secoue généralement le client. Informez-le poliment que vous devez recevoir le paiement de la facture précédente avant de poursuivre sur de nouveaux mandats. </span></p> <h3>4. La mise en demeure</h3> <p><span style="font-weight: 400;">Toujours aucun signe du paiement convoité après plusieurs tentatives et rappels? Le moment est peut-être venu pour la mise en demeure. Cette dernière doit être transmise par courrier recommandé avec accusé de réception. Il est possible de l’écrire soi-même ou de demander à un professionnel du droit de le faire. Vous trouverez sur le </span><span style="font-weight: 400;">site <a href="https://www.educaloi.qc.ca/capsules/la-mise-en-demeure-petit-guide">d’Éducaloi</a>,</span><span style="font-weight: 400;">&nbsp;toutes les informations sur la mise en demeure. N’oubliez pas de conserver une copie de votre lettre ainsi que l’accusé de réception lorsque vous le recevrez. Généralement, une mise en demeure suffit pour que notre client règle la note. Si vous n’obtenez aucune suite à cette mise en demeure, soit vous laissez tomber et accusez ces pertes, soit vous entamez des poursuites judiciaires. Bien sûr, la relation professionnelle sera probablement ébranlée. </span></p> <h3>5. La poursuite judiciaire</h3> <p><span style="font-weight: 400;">On n’espère jamais en arriver là, mais lorsqu’on a tout tenté pour être payé et que le montant en jeu vaut la chandelle, on peut tenter de régler le litige à la Cour des petites créances si la somme réclamée est de 15 000 $ ou moins, sans les intérêts. Pensez à rassembler tous les documents qui pourront être requis&nbsp;: mise en demeure, factures, contrats, etc. </span></p> <p><span style="font-weight: 400;">Vous hésitez à prendre des mesures par peur de perdre votre client? Rappelez-vous qu’un mauvais payeur n’est pas un bon client…mieux vaut trouver des clients qui auront de quoi payer et sur qui vous pourrez compter. De toutes manières, il planera constamment de la frustration au-dessus de cette relation, car vous n’aurez pas envie d’accomplir un travail de qualité pour un client qui ne paye pas et votre réputation sera alors aussi en jeu. </span></p> <p><em><span style="font-weight: 400;">Bonne chance!</span></em></p>

Marilyn Préfontaine