blogue

post image

Comment devenir un meilleur négociateur

<p>Vous ne vous en rendez peut-&ecirc;tre pas compte, mais vous n&eacute;gociez tout au long de la journ&eacute;e. Que ce soit pour le choix d&rsquo;un restaurant lors d&rsquo;une sortie le samedi soir, le taux de votre hypoth&egrave;que ou le nombre de biscuits que votre enfant peut manger, la n&eacute;gociation est au coeur de nos vies. Pourquoi alors cela nous stresse-t-il autant lorsque c&rsquo;est dans le cadre de notre travail? A-t-on peur de ne pas &ecirc;tre &agrave; la hauteur ou d&rsquo;avoir des regrets? Est-ce parce que vous ne savez pas par quoi commencer? Voici quelques trucs pour vous aider &agrave; devenir un meilleur n&eacute;gociateur.</p> <h3><strong>1- Soyez pr&eacute;par&eacute;</strong></h3> <p>La premi&egrave;re &eacute;tape du processus de n&eacute;gociation est de loin la plus importante: pr&eacute;parez-vous &agrave; l&rsquo;avance. Il est important que vous connaissiez vos dossiers avant de rencontrer votre interlocuteur. Cela vous aidera &agrave; &ecirc;tre confiant et &agrave; ne pas vous faire avoir. Commencez par r&eacute;viser ce que vous avez en main, puis faites des recherches au besoin. Sachez votre valeur! N&rsquo;ayez pas non plus peur de demander de l&rsquo;aide &agrave; certains professionnels, par exemple votre comptable ou un avocat. Ils peuvent s&rsquo;av&eacute;rer &ecirc;tre des ressources tr&egrave;s utiles. Plusieurs strat&egrave;ges vous conseilleront aussi de commencer votre n&eacute;gociation <a href="https://www.technique-de-vente.com/5-cles-pour-negocier-efficacement/" target="_blank">par une exigence &eacute;lev&eacute;e</a> qu&rsquo;il sera par la suite possible de n&eacute;gocier. Exigez le maximum au d&eacute;part, puis ajustez-vous selon vos besoins et les concessions et non le contraire. Qu&rsquo;avez-vous &agrave; perdre? Qui ne demande rien n&rsquo;a rien, c&rsquo;est aussi simple que cela.&nbsp;</p> <p>Ensuite, tentez d&rsquo;en apprendre un peu plus sur la personne avec qui vous devez n&eacute;gocier. Quels sont ses buts, ses aspirations, ses besoins? Faites-le m&ecirc;me exercice avec vous-m&ecirc;me. Quels sont les &eacute;l&eacute;ments sur lesquels vous &ecirc;tes pr&ecirc;ts &agrave; faire des compromis? Lesquels sont au contraire indiscutables? Notez tout sur une feuille de papier et n&rsquo;oubliez pas de l&rsquo;avoir pr&egrave;s de vous pour pouvoir la consulter facilement. Caroline Chevrier explique qu&rsquo;il vous faut avoir <a href="https://danielehenkel.tv/affrontement-non-negociation-oui/" target="_blank">une vision claire et strat&eacute;gique de ce que vous voulez</a>. Par ailleurs, il serait tr&egrave;s utile de calculer d&rsquo;avance les marges que vous devez respecter lors de la n&eacute;gociation. Ce seront des indicateurs qui vous permettront de savoir jusqu&rsquo;o&ugrave; vous pouvez aller. Si par exemple vous n&eacute;gociez vos tarifs pour un projet en particulier, vous vous en sortirez certainement mieux si vous savez d&rsquo;avance le temps que cela vous prendra pour r&eacute;aliser le tout, ainsi que les mat&eacute;riaux n&eacute;cessaires. Vous pouvez aussi exiger que vous ne travailliez pas les soirs ou les fins de semaine &agrave; moins d&rsquo;exception si c&rsquo;est quelque chose qui vous tient &agrave; coeur. N&rsquo;h&eacute;sitez pas &agrave; <a href="https://fr.momenteo.com/blogue/vie-de-freelancer-definissez-vos-limites" target="_blank">d&eacute;finir vos limites</a>.</p> <h3><strong>2- &Eacute;coutez attentivement</strong></h3> <p>Lorsque le moment de n&eacute;gocier est arriv&eacute;, sachez que vous obtiendrez beaucoup de r&eacute;ponses &agrave; vos questions et au sujet de ce que votre interlocuteur pense si vous l&rsquo;&eacute;coutez attentivement. Laissez-le parler et s&rsquo;expliquer sans l&rsquo;interrompre. Prenez m&ecirc;me des notes ou reformulez si certains points ne sont pas clairs pour vous. Cela pourra vous donner des indices sur ce qu&rsquo;il recherche et ce que vous pouvez offrir afin qu&rsquo;il soit satisfait. De plus, le langage non verbal peut aussi &ecirc;tre une source pertinente d&rsquo;information. Lorsque vous faites une demande, observez attentivement sa r&eacute;action. Semble-t-il surpris, emb&ecirc;t&eacute; ou croise-t-il les bras? Ses r&eacute;actions peuvent vous donner une bonne id&eacute;e de ses intentions ou de son opinion. Veillez aussi &agrave; ne pas &ecirc;tre comme un livre ouvert de votre c&ocirc;t&eacute;!</p> <h3><strong>3- Demeurer respectueux et professionnel</strong></h3> <p>Plusieurs qualit&eacute;s sont utiles lors des n&eacute;gociations. Il faut savoir &ecirc;tre &agrave; la fois ferme, ouvert d&rsquo;esprit, patient, audacieux et perspicace. Lorsque les choses ne vont pas dans la direction d&eacute;sir&eacute;e, il se peut que vous vous sentiez d&eacute;pass&eacute; par les &eacute;v&eacute;nements. Si c&rsquo;est le cas, pourquoi ne pas demander une pause pour aller aux toilettes ou aller vous chercher un caf&eacute;? Vous pourriez en profiter pour vous calmer un peu et relire vos notes. Puis, essayez de garder une attitude respectueuse et professionnelle tout au long de vos rencontres. M&ecirc;me si la personne avec qui vous n&eacute;gociez n&rsquo;obtient pas tout ce qu&rsquo;elle veut, elle aura au moins l&rsquo;impression que vous la prenez au s&eacute;rieux.</p> <h3><strong>4- N&rsquo;acceptez pas tout ce que l&rsquo;on vous propose</strong></h3> <p>Gardez toujours en t&ecirc;te que vous avez le droit de dire non ou de quitter la table des n&eacute;gociations si ce qu&rsquo;on vous propose ne correspond pas &agrave; vos besoins. Vous m&eacute;ritez tout autant que la personne en face de vous d&rsquo;&ecirc;tre satisfait. Vous pouvez aussi demander du temps de r&eacute;flexion si vous d&eacute;sirez pouvoir v&eacute;rifier certaines choses avant d&rsquo;accepter ou de refuser une offre. Ne tombez pas dans le pi&egrave;ge de l&rsquo;offre qui n&rsquo;est disponible que pour une dur&eacute;e limit&eacute;e. Si votre interlocuteur ne veut pas vous permettre un peu de temps pour r&eacute;fl&eacute;chir, cela augure mal et vous devriez vous m&eacute;fier. Bien de mauvaises d&eacute;cisions sont prises sous ce faux sentiment d&rsquo;urgence ou <a href="http://www.dynamique-mag.com/article/conseils-bien-negocier.4851" target="_blank">sous des ultimatums</a>. Gardez toujours en t&ecirc;te votre valeur et n&rsquo;h&eacute;sitez pas &agrave; demander des concessions lorsque vous en faites de votre c&ocirc;t&eacute;. La cr&eacute;ativit&eacute; peut aussi &ecirc;tre un outil int&eacute;ressant pour vous aider &agrave; trouver une solution qui peut plaire &agrave; tous.</p> <p></p> <p>En conclusion, la n&eacute;gociation peut certainement vous aider &agrave; faire avancer votre vie professionnelle. Par cons&eacute;quent, ce n&rsquo;est pas quelque chose &agrave; n&eacute;gliger, au contraire. Bien que cela peut &ecirc;tre vu comme quelque chose de stressant par plusieurs, ceci n&rsquo;est pas un combat &agrave; mort. Commencez par conna&icirc;tre vos dossiers sur le bout des doigts et sachez rester calme, ouvert d&rsquo;esprit et attentif lorsque vous n&eacute;gocierez. Prenez votre temps au besoin et suivez votre instinct. Plus vous pratiquerez, plus il vous sera facile d&rsquo;avoir ce que vous d&eacute;sirez. Bonne n&eacute;gociation!&nbsp;</p> <p><br /> <br /> <br /> &nbsp;</p>

Ariane